COLLERAIS Henri

Par Jean Maitron et Claude Pennetier

Cheminot ; communiste d’Eure-et-Loir.

Deux frères Collerais, Maurice et Henri, cheminots, militaient au Parti communiste en Eure-et-Loir. Il est parfois difficile de les différencier. Un rapport de police du 15 octobre 1930 présente Collerais (prénom ?) de Mainvilliers (commune voisine de Chartres), comme le secrétaire du syndicat CGTU de Chartres et « l’âme du mouvement communiste dans la région ». Un de ses frères, Isidore, était conseiller municipal communiste de Saint-Denis (Seine, Seine-Saint-Denis), son frère cadet Maurice Collerais demeurant à Mainvilliers, militait au Parti communiste et à la CGTU...

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article2418, notice COLLERAIS Henri par Jean Maitron et Claude Pennetier, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 9 février 2012.

Par Jean Maitron et Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Nat. F7/13106, F7/13120. — Le Travailleur (Eure-et-Loir, Loiret, Loir-et-Cher), 1927-1936.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément