COLLÉ Georges

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 4 juillet 1920 à Corcieux (Vosges), exécuté sommairement le 6 juin 1944 à Corcieux ; résistant des forces françaises de l’intérieur (FFI).

Georges Collé entra dans la Résistance comme combattant volontaire du Maquis de Corcieux.
Le 6 juin 1944, à l’annonce du débarquement en Normandie, les maquisards de Corcieux se lancèrent à l’attaque contre l’occupant. Le combat fut inégal et l’échec était prévisible mais le but recherché qui était de créer dans les Vosges un abcès de fixation des troupes occupantes fut atteint. Des maquisards le payèrent de leur vie. Dans la nuit du 5 au 6 juin 44, Georges Collé, Alphonse Aubry, Yvan Caël, Marcel Grandidier et Léon Pierron furent pris les armes à la main et fusillés devant une soixantaine d’habitants pris en otages. Baignant dans leur sang, il faudra attendre plusieurs jours pour qu’ils soient enterrés décemment.
Georges Collé obtint la mention « Mort pour la France » et le titre de "Déporté et interné résistant" (DIR) et fut homologué soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI).
Son nom figure sur le monument aux morts et la plaque commémorative de la place des fusillés, à Corcieux (Vosges).
Le 15 novembre 1944, reculant après la bataille de Bruyères, les Allemands chassèrent la population vers la montagne sous un froid glacial et anéantirent le village au lance-flamme.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article242097, notice COLLÉ Georges par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 12 août 2021, dernière modification le 9 septembre 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : dossiers AVCC Caen AC 21 P 729600 (nc) et SHD Vincennes GR 16 P 137245 (nc).— Francebleu 3 juin 2019 TÉMOIGNAGES - Le 6 juin 1944, le maquis de Corcieux se soulève.— Genealexis Histoires d’hier et d’aujourd’hui...Histoire de Corcieux.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément