LECOMTE Georges [écrivain]

Par Jean Maitron

Né le 9 juillet 1867 à Mâcon (Saône-et-Loire), mort à Paris le 27 août 1958 ; romancier, écrivain ; secrétaire perpétuel de l’Académie française.

Petit-fils par sa mère d’un déporté du Deux-Décembre, Georges Lecomte figura au nombre des collaborateurs des journaux anarchistes, l’En-Dehors de Zo d’Axa (n° 1, 5 mai 1891) et Les Temps Nouveaux de Jean Grave (n° 1, 4 mai 1895). En 1891, il avait rendu visite à Jean Grave* alors emprisonné à Sainte-Pélagie. Il collabora également à La Revue socialiste, cf. n° 112, avril 1894, n° 120, décembre 1894, n° 121, janvier 1895.
Auteur de pièces de théâtre à partir de 1891 et nombreux romans (à partir de 1898) ouvrages littéraires, historiques et aussi consacrés à l’art (l’impressionnisme, Steinlen), il fut élu à l’Académie française en 1924 et en devint le secrétaire perpétuel en 1946.

Il fut directeur de l’École Estienne.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article24220, notice LECOMTE Georges [écrivain] par Jean Maitron, version mise en ligne le 11 janvier 2009, dernière modification le 25 février 2010.

Par Jean Maitron

SOURCES : Journaux cités. — Paul-Henri Bourrelier, La Revue blanche. Une génération dans l’engagement, 1890-1905, Paris, Fayard, 2007,1192 pages.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément