BERNARDINI Paolo ou Paul

Par Jean-Luc Marquer

Né le 17 février 1913 à Gaggio Montano (Italie), sommairement exécuté par les Allemands le 13 août 1944 à Oulles (Isère) ; employé de mine ; résistant FTPF, homologué Forces françaises de l’Intérieur et interné résistant (DIR)

Paolo ou Paul Bernardini était employé des mines de La-Mure (Isère).
Il s’engagea dans la Résistance et rejoignit les rangs du 1er ou du 10e Bataillon de FTPF de l’Isère.
Ses services sont homologués à partir du 15 mai 1944.
Le 8 ou le 9 août 1944, une forte colonne allemande partit de La-Mure (Isère) afin de rejoindre Le Bourg-d’Oisans (Isère) en passant par le col d’Ornon.
Sur tout le trajet, des groupes de maquisards attaquèrent l’ennemi pour le retarder. Ces maquisards venaient pour beaucoup des communes proches, mais certains venaient du Vercors qu’ils avaient réussi à quitter après l’ordre de dispersion du 23 juillet 1944.
Les troupes allemandes laissèrent derrière elles des victimes qu’elles avaient, comme à l’habitude, dépouillées de tout élément matériel d’identification.
Fait prisonnier par les Allemands sur la commune d’Oulles (Isère), il fut sommairement exécuté le 13 août 1944 au bord de la route départementale 221 qui monte à Oulles depuis la vallée de la Lignarre, en même temps qu’un autre résistant inconnu.
Le 29 août 1944, des gendarmes de la brigade de Valbonnais (Isère) accompagnés de l’équipe d’urgence de la Croix-Rouge de La-Mure et guidés par des habitants de la commune d’Oulles (Isère) se rendirent dans la montagne d’Oulles où ils découvrirent deux tombes hâtivement creusées.
Ils déterrèrent les cadavres de deux hommes en état de putréfaction avancée, dont la mort remontait à plus de 15 jours.
Les corps, mis en bière, furent transportés à La-Mure.
L’un des corps fut identifié comme étant celui de Paolo Bernardini.
Il est enterré dans le cimetière communal de La-Mure (Isère).
Il fut décoré de la Médaille de la Résistance à titre posthume.
Son nom figure sur une stèle érigée sur le lieu de l’exécution à Oulles, sur le Monument Commémoratif aux FFI et résistants de la Matheysine morts pour la France à La Mure (Isère), sur la plaque commémorative de la compagnie des Mines de La Mure à Susville (Aujourd’hui dans le hall d’entrée des bureaux de la communauté de communes "La Matheysine", anciens bureaux de la compagnie, Isère).
L’autre résistant ne fut jamais identifié.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article242207, notice BERNARDINI Paolo ou Paul par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 22 septembre 2021, dernière modification le 22 septembre 2021.

Par Jean-Luc Marquer

SOURCES : SHD Vincennes, GR 19 P 38/18 et GR 16 P 52033 (nc) — Arch. Dép. Rhône et Métropole, Mémorial de l’oppression 3808 W 404 — Mémoire des hommes — Mémorial GenWeb

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément