DUPREZ Louis (Lodewijk).

Par Willy Haagen

Gand (Gent, pr. Flandre orientale, arr. Gand), 22 avril 1867 – Gand, 22 novembre 1917. Ouvrier textile, cofondateur puis dirigeant d’un syndicat chrétien textile à Gand, dirigeant mutuelliste.

Louis Duprez entre très jeune dans la vie professionnelle, comme ouvrier fileur dans une filature de coton. Le 15 décembre 1890, il est l’un des fondateurs de l’Union des travailleurs antisocialistes à Gand, association dont il devient administrateur. En 1893, il est nommé secrétaire de la Fédération des ouvriers du textile. En 1900, il succède à Adolf Van Mosselvelde*, à la présidence du Vrije Katoenbewerkersbond (Union libre des travailleurs du coton).

En 1897, Louis Duprez entreprend, avec Adolf Van Mosselvelde* et Arthur Verhaegen*, un voyage d’étude à Enschede (Pays-Bas) afin d’y étudier les conditions des travailleurs dans l’industrie du coton. En 1900, Monseigneur Antoine Stillemans, évêque de Gand, lui demande de devenir secrétaire permanent de la Fédération des Franschmansgilden (gildes francophones) de la province de Flandre orientale et de diverses associations d’ouvriers migrants. En 1908, il participe au Congrès de la Ligue démocratique belge à Charleroi (pr. Hainaut, arr. Charleroi), il y est le rapporteur de la section « Œuvres qui s’occupent des ouvriers émigrant en Wallonie et en France ». En décembre 1908, en tant que membre du conseil supérieur ouvrier, il plaide pour la consultation non seulement des conseils ouvriers et industriels (qui n’existent pas partout et peuvent être boycottés par les patrons), mais également par les associations légales de travailleurs, sur la question de la limitation du temps de travail.

Louis Duprez poursuit son action syndicale jusqu’à sa mort. Avant 1914, il est à l’origine des syndicats chrétiens des briquetiers des rives de l’Escaut, de la Dendre et de la Senne.
Il s’investit également dans le secteur mutuelliste : il est trésorier de la mutualité Volksliefde (amour du peuple).

Pendant la Première Guerre mondiale, Louis Duprez, marié à Elisa De Graeve dont il a deux fils, Jules et Georges, est membre du Comité national d’aide et d’alimentation.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article242322, notice DUPREZ Louis (Lodewijk). par Willy Haagen, version mise en ligne le 30 août 2021, dernière modification le 30 août 2021.

Par Willy Haagen

SOURCES : Het Volk, 23 november 1917 – Onze roemrijke dooden, Gent, 1923 (icono) – VERHAEGEN A., Vingt-cinq années d’action sociale, Bruxelles, s.d. – EYLENBOSCH G., Vijftig jaar sociale, politieke, katholieke actie, 1884-1934, Gand, s.d.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément