HUBERT Elie. [Belgique]

Par Renée Dresse

Né à Oret (aujourd’hui commune de Mettet, pr. et arr. Namur) et décédé en mai 1924 à l’âge de 25 ans. Cheminot, militant de la section du Syndicat chrétien des Chemins de fer, postes, télégraphes et téléphones, marine et aéronautique (CPTTMA) De Tamines (aujourd’hui commune de Sambreville, pr. et arr. Namur).

Elie Hubert commence ses études à l’école de son village natal d’Oret, il les termine à l’Institut Saint-Joseph de Florennes (pr. Namur, arr. Philippeville). Il est ensuite engagé comme commis aux Chemins de fer de l’État belge à Ermeton-sur-Biert (aujourd’hui commune de Mettet).

Combattant durant la Première Guerre mondiale, Elie Hubert meurt en 1924 de problèmes respiratoires consécutifs à l’utilisation de gaz délétères durant ce conflit.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article242336, notice HUBERT Elie. [Belgique] par Renée Dresse, version mise en ligne le 30 août 2021, dernière modification le 19 avril 2024.

Par Renée Dresse

SOURCE : Le Bon combat, 1er juin 1924, p. 92.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable