MARTINENGO Angelo ou Angel

Par Jean-Luc Marquer, Antonio Bechelloni

Né le 10 octobre 1914 à Alessandria (Italie), massacré le 25 juillet 1944 à Rencurel (Isère) ; sergent-major de l’armée italienne ; résistant

Angelo Martinengo était le fils de Giovanni. Le nom de sa mère ne figure pas sur l’acte de décès.
Il était domicilié à Torino (Italie) et était sergent-major dans de la IVe Armée (troupes italiennes d’occupation de la France). Il était affecté au transport automobile, tout comme Marcello Montanari.
Les deux hommes choisirent ne ne pas regagner l’Italie en septembre 1943 et s’engagèrent dans la Résistance en France.
Ils furent faits prisonniers par les Allemands dans le Vercors, après le 21 juillet 1944 (date précise inconnue) et furent sommairement exécutés au hameau de Touron situé sur la commune de Rencurel (Isère) le 25 juillet 1944 à 14 heures.
Les corps, enterrés sur place, furent exhumés le 27 septembre 1944 par des membres des équipes d’urgence de Villard-de-Lans (Isère) et inhumés le lendemain dans le cimetière de Rencurel.


Notice provisoire


Voir : Rencurel

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article242386, notice MARTINENGO Angelo ou Angel par Jean-Luc Marquer, Antonio Bechelloni, version mise en ligne le 6 septembre 2021, dernière modification le 6 septembre 2021.

Par Jean-Luc Marquer, Antonio Bechelloni

SOURCES : AVCC Caen, AC 21 P 375661 (nc) — Pia Carena Leonetti, Les Italiens du maquis, Éditions Mondiales, Paris, 1968 — Le Pionner du Vercors, n° 75, juin 1991 — https://alboimicaduti.it/index.php/caduti/show/62171 — Mémoire des hommes — État civil

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément