SARRAT Roger

Par Claude Pennetier

Né le 28 juin 1924 à Mauzevin (Hautes-Pyrénées), tué par l’armée allemande le 9 juin 1944 à Ozon (Hautes-Pyrénées) ; domestique ; victime civile.

Dans la nuit du 9 juin 1944, quatre requis civils dépendants de la garde de la voie ferrée Toulouse-Bayonne regagnaient leur domicile à Ozon. Vers 1h 30, à la vue d’un détachement de soldats allemands, ils prirent peur et se réfugièrent dans une grange appartenant à un paysan d’Ozon du nom de Matelas. La patrouille allemande les poursuivit en tirant. Les requis furent tués ou blessés. À la ferme, les soldats firent lever le propriétaire, le sommèrent de faire sortir le bétail et mirent le feu à la grange. Le paysan fut emmené comme otage en direction de Lannemezan.
Avaient été tués, Sarrat Roger, 20 ans, domestique chez la Veuve Dupouts à Ozon, Dandrau Célestin, 44 ans, cultivateur à Ozon. Furent blessés Dajan Robert, 36 ans, cultivateur à Ozon, blessé au visage, Sonfron Jean, 18 ans, domestique à Ozon.
Les corps ont été remis à leur famille par le maire d’Ozon.
Le nom de Roger Sarrat ne figure pas sur la plaque commémorative située dans l’église faisant fonction de monument aux morts, seul celui de Célestin Dandrau y est gravé.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article242408, notice SARRAT Roger par Claude Pennetier, version mise en ligne le 13 octobre 2021, dernière modification le 13 octobre 2021.

Par Claude Pennetier

SOURCES  : SHD, AVCC, Caen, AC 21 P 396904. — Arch. Dép. Hautes-Pyrénées, note de renseignements n°477, Tarbes, le 12 juin 1944.— Mémoire des Hommes.— MémorialGenweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément