RÉMY Aimé, Gaston

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 1er octobre 1908 à Bussang (Vosges), exécuté sommairement le 4 octobre 1944 à Urbès (Haut-Rhin) ; coiffeur et maître bûcheron ; résistant des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).

Gaston Rémy était le fils de Alfred et de Marie Zimmermann. Il était domicilié à Saint-Maurice-sur-Moselle (Vosges), où il exerçait le métier de coiffeur. Il était également maître bûcheron à Barbey-Seroux (Vosges).
Il entra dans la Résistance au maquis des Vosges. Il fut capturé par la Sipo-SD à Bussang (Vosges) et fusillé par les Allemands avec sept autres résistants le 4 octobre 1944 au ravin du Steingraben, à Urbès (Haut-Rhin).
Il obtint la mention « Mort pour la France » et le titre de "Déporté et interné résistant" (DIR) et fut homologué aux Forces françaises de l’Intérieur (FFI).
Il reçut la Médaille de la Résistance à titre posthume par décret du 07/11/1958 publié au JO le 03/12/1958.
Son nom figure sur le monument commémoratif des fusillés, à Urbès (Haut-Rhin), sur la stèle commémorative, à Lusse, sur les monuments aux morts, à Bussang et Saint-Maurice-sur-Moselle et sur le parchemin du monument commémoratif des forestiers résistants 1939-1945 au col du Haut-Jacques, à Taintrux (Vosges).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article242584, notice RÉMY Aimé, Gaston par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 16 septembre 2021, dernière modification le 16 septembre 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : AC 21 P 132458 (nc).— GR 16 P 504525 (nc).— Transvosges 16 septembre 2014 : La tragédie du Steingraben.— Lycée Scheurer-Kestner de Thann, classe de T STMG1, 2015/2016. Allemand, Marguerite Kubler Résistance active dans la vallée de la Thur et maquis des Vosges.— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément