CAILLEUX Léon

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 19 mai 1912 à Mont-Saint-Quentin, aujourd’hui Péronne (Somme), mort en action le 13 septembre 1944 à Charmes (Vosges) ; résistant du groupe Lorraine 42 et des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Léon Cailleux entra dans la Résistance au Groupe Lorraine 42 dans le 2e groupement des Vosges. Ses services furent homologués à compter du 25 août 1944. Nous ne possédons pas d’autres informations.
Il fut sans doute tué au combat le 13 septembre 1944 lors de la libération de Charmes (Vosges), sans plus de précisions.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué soldat des Forces françaises intérieure (FFI).
La mairie de Charmes ne possède pas d’acte de décès.
Son nom figure sur le monument commémoratif du groupe Lorraine 42, à Vigneulles (Meurthe-et-Moselle), sur le monument aux morts 1939-1945 et la stèle commémorative aux FFI du Groupe Lorraine 42, à Charmes (Vosges).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article242649, notice CAILLEUX Léon par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 20 septembre 2021, dernière modification le 21 septembre 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 36897 (nc) et SHD, Vincennes, GR 16 P 100944 (nc).— Mémoire des Hommes.— Mémorial genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément