CORPS-MORALEDA Manuel

Par Michel Germain

Né le 22 mars 1915 à Trembleque (Espagne), tué le 27 mars 1944 à Nâves (Haute-Savoie), Les Rangets-Nâves ; républicain espagnol ; résistant maquisard des Glières ; Agrupación de guerrilleros españoles (AGE).

Manuel Corps-Moraleda, né près de Tolède, combattit les armées franquistes notamment à la bataille du Rio Ebro. Après la victoire du franquisme en 1939, il s’exila en France lors de la Retirada. En 1940, le gouvernement français organisa ces réfugiés en groupes de travailleurs, Manuel Corps-Moraleda fut intégré au 517e Groupement de Travailleurs Etrangers (GTE) en Haute-Savoie. Comme d’autres Espagnols, il prit la fuite pour rejoindre la résistance haut-savoyarde, au sein du groupe Navarro, réfugié au lieu-dit le Clus, commune de Nâves. Le 2 février 1944, il monta sur le plateau des Glières. Décrochant avec le groupe de Maurice Anjot, à partir du dimanche soir 26 mars, il fut gravement blessé par les Allemands, le 27 mars au dessus de Nâves, au lieu-dit le Clus. Il fut achevé, à coups de billes de bois, par la fermière des Rangets, chez qui il avait auparavant travaillé et chez qui il tentait de se réfugier. La Résistance exécuta la fermière et son époux.
Son corps fut inhumé dans la nécropole militaire nationale de Morette, rang 1 tombe n°6, le 18 octobre 1944.
Reconnu « Mort pour la France » le 10 octobre 1944.
Son nom est inscrit sur le Mur du Souvenir élevé à l’entrée de la nécropole, ainsi que sur le monument aux morts de Nâves-Parmelan.
Un monument aux morts espagnols a été élevé à Annecy.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article242777, notice CORPS-MORALEDA Manuel par Michel Germain, version mise en ligne le 27 novembre 2022, dernière modification le 29 novembre 2022.

Par Michel Germain

Monument aux Espagnols morts pour la liberté, Annecy.
Monument aux Espagnols morts pour la liberté, Annecy.

SOURCES : Michel Germain, Haute-Savoie Rebelle et martyre, Mémorial de la Seconde guerre mondiale en Haute-Savoie, La Fontaine de Siloé, 2009, p. 281. — Mémoire des hommes, Base des sépultures de Guerre. — MémorialGenweb (photo). — Notes Annie Pennetier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément