COOLS Alfred, Jan, Marie.

Par Willy Haagen

Anvers le 10 novembre 1861 – Anvers, 7 octobre 1932. Comptable, libre penseur, pionnier du socialisme anversois, dirigeant coopératif, conseiller communal puis échevin d’Anvers, sénateur de l’arrondissement d’Anvers, sénateur provincial.

Fils de Ludovicus Goswinus Cools et de Maria Catherina Ruys, Alfred Cools, comptable de métier, adhère vers 1890 à l’association des libres-penseurs socialistes d’Anvers, fondée en 1888. Pendant un certain temps, il est secrétaire de cette association qui organise chaque année une fête anti-communion et qui est représentée au comité central du Belgische werkliedenpartij (BWP – Parti ouvrier belge) d’Anvers. Durant la même période, Cools est secrétaire de la section anversoise de l’Université populaire. Membre du bureau de la Ligue socialiste de langue française (début 1896) à Anvers, il est secrétaire de la coopérative La Sociale dont il est cofondateur en juillet 1897. Il garde ce mandat jusqu’au 14 mai 1902, lorsque La Sociale est dissoute. De 1898 à 1918, il est le comptable de la coopérative De Werker (l’ouvrier) à Anvers. Il siège également au conseil d’administration, dont il est, un temps, président.

En 1899, Alfred Cools est élu pour la première fois au conseil communal d’Anvers, il y siège du 2 janvier 1900 au 1er janvier 1909. Il est ensuite échevin des Finances de 1909 à 1931. Après quoi, il est nommé échevin honoraire de la ville d’Anvers.
Cools est membre du comité fédéral provisoire fondé à la Maison du peuple de Hemiksem le 4 décembre 1904. Il est l’un des initiateurs de la fédération politique de l’arrondissement du BWP d’Anvers. En 1902, il est l’un des promoteurs de la Bourse communale du travail de sa commune.

Alfred Cools joue un rôle déterminant dans la grève du port en 1902. À partir de juin 1912, il fait partie du comité administratif qui organisera en 1913 la grève générale du travail en faveur du suffrage universel.

Pendant la Première Guerre mondiale, Alfred Cools est nommé président du comité provincial d’aide et d’alimentation de la province d’Anvers.

Dans l’entre-deux-guerres, Alfred Cools est sénateur de l’arrondissement d’Anvers du 15 avril 1925 à 1929, puis sénateur provincial du 16 juillet 1929 au 19 janvier 1932, date à laquelle il redevient senateur de l’arrondissement. Il le restera jusqu’à son décès en octobre 1932.

Époux de Hortensia Cappron, Alfred Cools est nommé le 23 avril 1921 président de la société anversoise pour le logement bon marché.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article242790, notice COOLS Alfred, Jan, Marie. par Willy Haagen, version mise en ligne le 26 septembre 2021, dernière modification le 26 septembre 2021.

Par Willy Haagen

SOURCES : VAN LAAR A., Geschiedenis van de arbeidersbeweging te Antwerpen en omliggende 1860-1925, Gent, 1926 – Vooruit, 8 october 1932 – SERWY V., La coopération en Belgique, t. IV : La vie coopérative - Dictionnaire biographique, Bruxelles, 1952 – DE VULDERE R., Biografisch repertorium der belgische parlementairen, senatoren, en volkvertegenwoordigers, 1830-1965, Gent, RUG, 1965 – SFINGOPOULOS D., Geschiedenis van de arbeidersbeweging te Antwerpen 1893-1925, licentiaatsverhandeling geschiedenis, Gent, RUG, 1964-1965 – VAN MOLLE P., Le Parlement belge, 1894-1969, Ledeberg-Gand, 1969, p. 46.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément