GRÉZILLÉ Catherine [née Catherine, Mathilde SEINTIGNAN]

Par Mauricette Laprie

Née le 6 septembre 1846 à Bordeaux (Gironde), morte le 6 mars 1909 à Bordeaux ; couturière ; membre de la commission de contrôle de l’Union des syndicats ouvriers de la Gironde ; libre-penseuse.

Fille de Pierre Seintignan, épicier, et de Marie Lambert, Catherine Seintignan se maria le 20 août 1865 à Bordeaux avec Pierre Lagrange, tonnelier, né à Bordeaux le 6 mai 1839, qui décéda le 28 juin 1881 à Bordeaux. De leur union naquit Marie Gabrielle le 12 mai 1866. Veuve elle se remaria le 18 août 1892 à Bègles (Gironde) avec Jean Eugène Grézillé, ferblantier né le 23 décembre 1852 à Bordeaux.

Membre fondatrice de la société de la Libre pensée de Bordeaux, la citoyenne Grézillé participa avec les Amis de la vérité et des délégués des différents groupes socialistes, au recueillement sur les caveaux des libres penseurs bordelais au cimetière de la Chartreuse à Bordeaux, les 1er novembre 1902 et 1905.
Le 29 août 1903 aux obsèques civiles de la citoyenne Roucou, en présence de MM. Camille Cousteau Camille Cousteau, ancien maire de Bordeaux ; Roux, ancien conseiller municipal ; Adolphe Buscaillet Adolphe Buscaillet, conseiller municipal ; le président de la Libre Pensée et un grand nombreux de militants socialistes, elle tint les cordons du poêle avec les citoyennes Blanc, Poumarat et Bardy, et lui rendit un dernier hommage au nom de la Ligue des femmes socialistes. Elle représenta la société les Amis de la vérité de Bordeaux, le 10 décembre 1907 à Cenon aux obsèques civiles de Léonarde Nardou, épouse de M. Julien Nardou, conseiller municipal, dans un langage ému elle retraça « le devoir et le rôle des femmes qui doivent propager les théories philosophiques de la libre pensée et rejeter toute superstition religieuse »

Lors du Comité général de l’Union des syndicats ouvriers de la Gironde du 20 avril 1905, tenu sous la présidence de Maffre, pour organiser la Fête internationale du travail, les membres désignèrent pour le comité d’organisation le citoyen Bonnard Bonnard comme président, assisté du citoyen Pujol et de la citoyenne Grézillé. Représentante du syndicat de la couture, membre de la commission de contrôle de 1905 à 1907, elle participa à l’organisation du congrès ouvrier constitutif de la Fédération régionale du Sud-Ouest tenu à Bordeaux les 3 et 4 février 1907, elle en fut l’un des assesseurs lors de la première séance.

Le 7 mars 1909, la société des Amis de la Vérité invita ses membres et les libres penseurs à ses obsèques civiles.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article242819, notice GRÉZILLÉ Catherine [née Catherine, Mathilde SEINTIGNAN] par Mauricette Laprie, version mise en ligne le 28 septembre 2021, dernière modification le 28 septembre 2021.

Par Mauricette Laprie

SOURCES : Archives syndicales de l’alimentation 1906-1911. — La Gironde, 4 novembre 1902. — La France de Bordeaux et du Sud-Ouest, 30 août 1903, 21 avril 1905, 7 mars 1909. — État civil de Bègles, de Bordeaux (Gironde).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément