TIBLE Jean-Louis

Par Patrick Bec

Né le 11 décembre 1906 à Riom-ès-Montagnes (Cantal), massacré le 10 juin 1944 à Terrasson (aujourd’hui Terrasson-Lavilledieu, Dordogne) ; étameur ; victime civile.

Jean-Louis Tible était le fils de Charles Tible, cultivateur et voyageur né le 7 octobre 1873 dans la commune de Marchastel (Cantal) et de Catherine Chabaud née en 1879 dans la commune de Condat (Cantal). Veuf de Marie Louise Mercier décédée en 1905, avec qui il eut un fils et une fille nés en 1902 et 1904 à Chabourlioux, commune de Riom-ès-Montagnes (Cantal), Charles épousa Catherine le 7 juin 1906 à Condat. Ils eurent 9 enfants : Jean-Louis né à Chabourlioux en 1906, Pierre en 1908, Julie Gabrielle en 1909, Anaïs Marie en 1911, Anne Yvonne en 1913, Maurice Pierre en 1915, Louis en 1917, Jeanne Marie Madeleine en 1920 et Marguerite Alphonsine en 1921. Jean-Louis Tible ne resta pas à la ferme et devint étameur ambulant comme nombre des membres de sa famille (L’un de ses ancêtres, chaudronnier à La Flotte-en-Ré (Charente-Maritime) est l’inventeur du couteau Auvergne-Gentiane à platine de cuivre, support de nombreuses publicités ou dont les matrices d’emboutissage étaient gravées de personnages populaires, ouvriers ou ouvrières au travail et marqué d’une clé à molette).
Le 27 mars 1940 Jean-Louis Tible épousa à Terrasson (aujourd’hui Terrasson-Lavilledieu, Dordogne) Émilie Fouillade, née à Cubiac (Corrèze) en 1892. Avec son camion et accompagné de ses commis, l’étameur rayonnait en Dordogne et Lot-et-Garonne.
Le 10 juin 1944 à Terrasson, Jean-Louis Tible ouvrit sa fenêtre au moment où la 2e SS Panzerdivision Das Reich passait dans sa rue. Par défiance, incompréhension ou provocation (Tible avait la réputation d’un caractère téméraire, du genre à ne pas baisser les bras, à regarder en face, préférant se faire tuer plutôt que se rendre et subir arrestation, torture et déportation), il n’obtempéra pas à l’ordre de descendre dans la rue. Mis en joue, il fut froidement abattu.
Jean-Louis Tible avait 38 ans.
Son nom est gravé sur le monument aux morts de Terrasson et sur le monument commémoratif érigé dans le cimetière de Terrasson-Lavilledieu ainsi que sur le monument « Aux Héros aux Martyrs de la libération de l’arrondissement de Sarlat », Square du 8 mai 1945 à Sarlat-la-Canéda (Dordogne).
Un texte de Robert Vollet a été lu par Elsa P. G. une enfant de 10 ans, le 18 juin 2019 devant la plaque commémorative à la mémoire de Jean-Louis Tible à Terrasson.


Voir : Terrasson

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article242825, notice TIBLE Jean-Louis par Patrick Bec, version mise en ligne le 28 septembre 2021, dernière modification le 28 septembre 2021.

Par Patrick Bec

SOURCES : AVCC Caen, AC 21 P 402651 (nc). — Courriers transmis par Robert Vollet (ancien voyageur étameur). — Mémorial GenWeb. — État civil : Arch. Dép. du Cantal.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément