GIBIAT Jean, Baptiste

Par Dominique Tantin

Né le 6 février 1923 à Champagnac-la-Noaille (Corrèze), mort en action le 3 août 1944 à Rosiers-d’Égletons (Corrèze) ; résistant dans les Francs-Tireurs et Partisans (FTP).

Stèle commémorative à Rosiers-d’Égletons, au lieu-dit
Stèle commémorative à Rosiers-d’Égletons, au lieu-dit "Seugnac", au bord de la RD 142, à la sortie nord du hameau.

Jean, Baptiste Gibiat était le fils d’Antoine et de Léonarde, dite Marie, Lanot, son épouse, cultivateurs.
Originaire de Gimel (Corrèze), En 1926 et 1931, la famille habitait à Miginiac, commune de Champagnac-la-Noaille (Corrèze).
Elle figure sur le recensement de 1936 de Rosiers-d’Égletons (Corrèze), demeurant à Maumont.
Vraisemblablement réfractaire au STO, le jeune Baptiste Gibiat avait rejoint les rangs des FTP de Corrèze dans la 23.27e compagnie.
Il périt criblé de balles lors du combat qui eut lieu sur la commune de Rosiers-d’Égletons, au lieu-dit "Seugnac",au bord de la RD 142, à la sortie nord du hameau à l’entrée des troupes allemandes dans Égletons le 3 août 1944. (Maquis de Corrèze, 150 combattants et témoins, op. cit. p. 469). Il s’agissait d’un bataillon du 194e régiment de sécurité de la Wehrmacht qui se retrancha dans le bâtiment de l’École nationale professionnelle (ENP) d’Égletons (Corrèze).
Après une bataille rangée avec les maquisards du 14 au 20 août, le bataillon, secouru par un fort détachement de la colonne Jesser, quitta la ville pour se diriger vers Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). Lors du départ des Allemands, un accrochage eut lieu au même endroit, où périt un résistant de l’Armée secrète, Jean Roger Burin*.

Baptiste Gibiat fut homologué FFI et obtint la mention « Mort pour la France ». Son nom est inscrit sur une stèle sur le lieu des accrochages avec celui de Jean Roger Burin. Il figure aussi sur le monument aux Morts et la plaque commémorative 1939-1945 à Rosiers-d’Égletons.


Voir Égletons (Corrèze), 14-20 août 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article242848, notice GIBIAT Jean, Baptiste par Dominique Tantin , version mise en ligne le 1er octobre 2021, dernière modification le 1er octobre 2021.

Par Dominique Tantin

Stèle commémorative à Rosiers-d'Égletons, au lieu-dit "Seugnac", au bord de la RD 142, à la sortie nord du hameau.
Stèle commémorative à Rosiers-d’Égletons, au lieu-dit "Seugnac", au bord de la RD 142, à la sortie nord du hameau.

SOURCES : Service historique de la Défense, Vincennes GR 16 P 254589 et Caen, AVCC, AC 21 P 192881 (nc). — Arch. dép. Corrèze, recensements 1926 et 1931, Champagnac-la-Noaille et 1936, Rosiers-d’Égletons. — Maquis de Corrèze, 150 combattants et témoins, Paris, Edition Sociales, 1975, pp. 463 -507 et 527. — Mémoire des Hommes. — Mémorial GenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément