GOURG Joseph, Georges

Par Marie-Cécile Bouju

Né le 22 mai 1889 au Bouscat (Gironde), mort le 29 novembre 1974, militaire, comptable, responsable administratif (protection de l’enfance), résistant.

Fils de Jean Gourg et de Christine Allegrand, Joseph Gourg était zingueur.
En 1907, il s’engagea dans l’armée et fut affecté dans l’infanterie coloniale, puis dans les Tirailleurs sénégalais en 1915. Il combattit pendant la Première Guerre mondiale puis fit partie de l’armée d’occupation du Rhin. Il a été blessé à trois reprises, à Mirrancourt (1916), à Vauxaillon et Craonne (1917). De 1922 à 1926, il fut affecté en Indochine (Tirailleurs tonkinois) et, après un retour dans les Tirailleurs sénégalais, à l’Etat-major de la coloniale en 1928. Suite à des problèmes de santé (paludisme), il prit sa retraite de l’armée en 1932 (il avait atteint le grade de capitaine). Il a été fait officier du Dragon d’Annam et a reçu entre autres la médaille interalliée, la médaille des Dardanelles et la médaille d’Orient.
Il vécut à Bordeaux et travailla comme comptable.
Le 2 septembre 1939 il fut rappelé.
A partir de mai 1941, Gourg était chargé de visiter les « prisonniers indigènes » internés en Gironde. C’est dans ce cadre qu’il participa aux évasions des soldats « coloniaux », avec Mohamed Taleb et le RP Louis de Jabrun puis, après l’arrestation de ces derniers, avec l’imam Abdelkhader Mesli (qui fut arrêté en juillet 1944). Il a également fait du renseignement pour l’ORA.
Après la guerre, il fut directeur à la Protection de l’enfance, à Bordeaux.
Gourg a reçu la médaille de la résistance en 1945 et a été fait chevalier (1917) puis officier (1949) de la légion d’honneur.
Gourg s’est marié à Bordeaux le 5 décembre 1918 avec Anne Granet.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article242867, notice GOURG Joseph, Georges par Marie-Cécile Bouju, version mise en ligne le 2 octobre 2021, dernière modification le 2 octobre 2021.

Par Marie-Cécile Bouju

SOURCES : SHD 16 P 26542. – Arch. dép. Gironde registre matricule 1 R 1411 n°1446 [en ligne]. – Arch. nat. légion d’honneur 19800035/1264/45710 [en ligne].

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément