JOËT Joseph, Marie, Alphonse

Par Michel Aguettaz

Né le 19 février 1912 à Valmeinier (Savoie), abattu le 7 juin 1944 à Valmeinier ; victime civile.

Fils de Jean Pierre et Marie Rose Perrin, Joseph Joët avait un frère jumeau. Il était célibataire.
Depuis l’annonce du débarquement des rumeurs de rafles de jeunes effectuées par l’occupant circulaient dans le village de Valmeinier (Savoie).
Le 7 juin 1944, la présence d’un poste d’observation allemand face au chef-lieu provoqua la panique. Joseph Joët faisait partie d’un petit groupe d’hommes qui décidèrent alors de fuir le village. Repérés, ils furent pris en chasse et se retrouvèrent sous le feu de leurs poursuivants. Joseph Joët fut atteint à la nuque et mourut vers onze heures entre les hameaux de Anchical et de Buffard. Son voisin Jean-Marie Marcellin fut tué dans le même secteur.
Joseph Joët obtint la mention « Mort pour la France » le 13 juillet 1948.
Un monument fut érigé au chef lieu de Valmeinier en 1948 à la mémoire des trois victimes du 7 juin 1944. Leur nom figure sur le monument aux morts de Valmeinier.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article242888, notice JOËT Joseph, Marie, Alphonse par Michel Aguettaz, version mise en ligne le 8 octobre 2021, dernière modification le 8 octobre 2021.

Par Michel Aguettaz

SOURCES : Arch. Dép. Savoie, 1382 W 231. — AVCC Caen, AC 21 P 358321 (nc). — Germaine Mulet, Valmeinier d’hier à aujourd’hui , Association pour la sauvegarde du patrimoine de Valmeinier, s.d. — Tous mes remerciements à Madame Mulet pour son concours.– État civil de Valmeinier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément