ÉLOI Michel

Par Jean-Pierre Besse, Claude Pennetier

Né le 28 mai 1931 ; OS dans la métallurgie ; syndicaliste CGT et dirigeant de la section PCF de Renault-Billancourt de la fin des années cinquante au milieu des années soixante.

Michel Éloi adhéra au Parti communiste en 1948 et fut un des dirigeants communistes de Renault Billancourt.

Roger Linet* indiquait dans ses souvenirs : « Vers le mois de janvier 1958, je suis convoqué au siège de la section Renault du Parti, rue Carnot. J’y trouve l’un des secrétaires de la section, Michel Éloi, bien embarrassé pour me dire que le secrétariat fédéral l’a chargé de me transmettre l’avis de la direction du Parti : Linet doit partir du Syndicat Renault . C’est Claude Poperen* qui va le remplacer. »

De 1959 à 1964, Michel Éloi fut membre de la commission de contrôle financier de la fédération PCF de Seine-Ouest (Hauts-de-Seine). Il avait suivi les cours d’une école centrale d’un mois. En 1964, il devint membre du comité fédéral en 1964. Il était alors membre du conseil national du Mouvement de la paix. Michel Éloi milita à la fédération des Hauts-de-Seine dès sa création, mais il quitta le comité fédéral en 1966.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article24294, notice ÉLOI Michel par Jean-Pierre Besse, Claude Pennetier, version mise en ligne le 17 janvier 2009, dernière modification le 16 octobre 2019.

Par Jean-Pierre Besse, Claude Pennetier

SOURCES : Arch. comité national du PCF. — Roger Linet, Renault 1947-1958. Les années chaudes de la guerre froide, VO/Editions-Le Temps des Cerises, 1997, p. 393.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément