ACOSTA-MENDEZ Pascal

Par Jean-Luc Marquer

Né le 5 mai 1926 à Champ-sur-Drac (Isère), blessé par balle et mort à l’hôpital le 22 août 1944 à La Tronche (Isère) ; résistant de l’Armée secrète (AS), homologué Forces françaises de l’Intérieur (FFI).

Pascal Acosta-Mendez était le fils de Célestino Acosta Lopez et de Maria Mendez Navarro. Il était célibataire et habitait avec sa famille à Champ-sur-Drac (Isère).
Il s’engagea dans la Résistance et rejoignit les rangs de la Compagnie Bernard, du maquis du Grésivaudan, secteur 6 de l’AS-Isère, puis passa début août 1944 avec la compagnie au maquis de l’Oisans, secteur 1 de l’AS-Isère.
Ses services sont homologués à partir du 1er juin 1944.
Blessé par balle dans des circonstances inconnues, il fut transporté à l’hôpital de La Tronche, où il mourut le 22 août 1944.
Pascal Acosta-Mendes obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué résistant, membre des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).
Son nom figure sur la monument aux morts de Champ-sur-Drac et sur le Mémorial du maquis de l’Oisans à Livet-et-Gavet (Isère).


Notice provisoire

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article243049, notice ACOSTA-MENDEZ Pascal par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 12 octobre 2021, dernière modification le 12 octobre 2021.

Par Jean-Luc Marquer

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 2103 (nc). — SHD, Vincennes, GR 16 P 2563 (nc) ; GR 19 P 38/4. — Mémoire des hommes. — Mémorial GenWeb — Site Maquis de l’Oisans

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément