TERVILLE Roger, Pierre

Par Jean-Luc Marquer

Né le 24 janvier 1926 à La-Motte-d’Aveillans (Isère), disparu le 11 juillet 1944 à Vassieux-en-Vercors (Drôme) ; résistant de l’Armée secrète (AS) homologué interné résistant (DIR).

Roger, Pierre Terville était le fils de Jacques Terville, employé au chemin de fer, et de Blanche, Hélène Barbant son épouse.
Il habitait à La-Motte-d’Aveillans (Isère), chez sa grand-mère, Mme Barbant.
Il s’engagea dans la Résistance et rejoignit les rangs du massif du Vercors, secteur 8 de l’AS-Isère.
Il fut porté disparu dans le Vercors courant juillet 1944. Une mention marginale portée en regard de son acte de naissance à la mairie de La-Motte-d’Aveillans indique : « décédé à Vassieux le 11 juillet 1944 » mais il n’y a pas de transcription d’un acte de décès ou d’un jugement sur le registre des décès.
Roger Terville fut décoré de la Médaille de la Résistance à titre posthume par décret du 3 juin 1960 paru au JO du 10 juin 1960.
Son nom figure sur le monument aux morts de La-Motte-d’Aveillans (Isère).


Notice provisoire

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article243051, notice TERVILLE Roger, Pierre par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 12 octobre 2021, dernière modification le 12 octobre 2021.

Par Jean-Luc Marquer

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 680987 (nc). — SHD, Vincennes, GR 19 P 38/16 ; GR 16 P 565629 (nc). — Mémoire des hommes. — Geneanet. — Mémorial GenWeb. — Le Pionnier du Vercors, n°10, 1947, p.7. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément