CHAUMEIL Georges, Léon

Par Annie Pennetier

Né le 24 janvier 1926 à Saint-Nazaire (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique), mort au combat le 28 juin 1944 à Saffré (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique) ; maquisard AS, résistant FFI.

Georges Chaumeil s’ était réfugié avec sa mère et sa sœur dans la commune d’Héric (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique) après les bombardements sur Saint-Nazaire. De nombreux réfractaires au STO s’étaient également cachés dans ces communes proches de Nort-sur-Erdre (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique). Georges Chaumeil intégra le groupe de jeunes résistants également footballeurs de la commune voisine de La Chevallerais (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique) : ils prirent le maquis qui se déplaça dans la forêt de Saffré le 16 juin 1944.
Lors de l’attaque du maquis de Saffré le 28 juin 1944 par près de deux mille soldats allemands aidés d’auxiliaires français, Georges Chaumeil, armé d’un fusil mitrailleur et portant l’uniforme de marine de son oncle, réussit à protéger ses camarades non armés et les cadres de la résistance qui se repliaient. Il fut abattu sur place. Il semble être le premier des treize morts du maquis. Jean Garçon, à ses côtés fut arrêté puis fusillé le lendemain au château de La Bouvardière à Saint-Herblain (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique) parmi vingt-sept maquisards de Saffré.
Reconnu Mort pour la France, mention attribuée à titre militaire le 18 février 1945, il fut homologué FFI et décoré de la Médaille de la Résistance le 23 juillet 1965, JO du 19 août 1965.
Son nom est inscrit sur le monument aux morts de La Chevallerais, et à Saffré sur la plaque commémorative du maquis et dans le carré militaire ainsi que sur le panneau du chêne qui lui a été dédié : « Ici Le Chêne à Chaumeil - A l’aube du 28 juin 1944, Georges Chaumeil de Saint-Nazaire armé de son fusil-mitrailleur, retarda l’attaque Allemande dans les Gouvalous, permettant le repli de ses camarades - Encerclé, il fut tué sur place ».
Des publications après-guerre insistèrent sur le courage et l’efficacité de ce jeune résistant de 18 ans.

SAFFRÉ- SAINT-HERBLAIN (Loire-Atlantique) : 28-29 juin 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article243116, notice CHAUMEIL Georges, Léon par Annie Pennetier, version mise en ligne le 15 octobre 2021, dernière modification le 2 novembre 2021.

Par Annie Pennetier

SOURCES : SHD, Vincennes, GR 16P 124091 (nc). — Étienne Gasche, Saffré, 28 juin 1944 : la mémoire des maquisards, p.99-100. — Dominique Bloyet, Étiene Gasche, Jeunes résistants en Loire-Atlantique, Coiffard éditions, 2014, p.125-126. — MémorialGenweb. — Site Internet Mémoire des Hommes.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément