TORRÈS Louis [pseudonyme : Le buffle]

Par Benoît Prieur

Né le 28 août 1918 à Les, en Catalogne (Espagne), exécuté sommairement le 15 juillet 1944 à Sombrun (Hautes-Pyrénées) ; résistant FFI du maquis de Sombrun.

Louis Torrès est né à Les, qui est une commune du Val d’Aran dans la province de Lerida, en Catalogne, limitrophe du département de la Haute-Garonne en France.
Il put ainsi franchir la frontière pour s’engager dans les rangs de la Résistance française comme combattant FFI du maquis de Sombrun (Hautes-Pyrénées).
Le maquis de Sombrun dirigé par Jean Cazenave (Pierrot, Le bison) était installé dans les forêts environnantes du village depuis le 12 février 1944. Suite à la trahison d’un maquisard le campement fut encerclé par les Allemands le 15 juillet 1944. Louis Torrès était semble-il indemne quand il fut fait prisonnier. Son corps fut retrouvé mutilé le lendemain, avec celui de Jean Fabre dans le même état. Othon Felsen et Yves Junguenet furent également exécutés sommairement suite à leurs arrestations en marge des combats.
Il obtint la mention « Mort pour la « France ». Son nom apparaît sur le monument aux morts de la mairie de Tarbes. Il apparaît également sur le monument aux morts de Sombrun, sur le monument commémoratif du maquis de Sombrun et sur une stèle du maquis de Sombrun.


Voir Sombrun (Hautes-Pyrénées) stèle de la cabane du Maquis

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article243169, notice TORRÈS Louis [pseudonyme : Le buffle] par Benoît Prieur, version mise en ligne le 17 octobre 2021, dernière modification le 20 octobre 2021.

Par Benoît Prieur

SOURCES : Service historique de la Défense, Caen, AC 21 P 162723 (nc). — Mentionné (p. 82) in Jean Dupuy, La Résistance par ceux qui l’ont faite : 65 biographies de combattants FFI des Hautes-Pyrénées, Cairn, novembre 2019. — Mémoires des Hommes. — Mémorial Genweb. — « Sombrun. Émotion à la cabane du maquis », La Dépêche, 25 juillet 2013 (lien).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément