RIDUS Joseph

Par André Balent

Ouvrier à Saint-Laurent-de-Cerdans (Pyrénées-Orientales), membre du syndicat des ouvriers espadrilleurs, trépointeurs et tisserands (OETT) de cette localité ; fondateur et président de la coopérative de consommation Les travailleurs syndiqués de Saint-Laurent-de-Cerdans

Joseph Ridus participa, le 29 octobre 1908, à la fondation par le syndicat (CGT) des OETT de la coopérative de consommation « Les travailleurs syndiqués ». Celle-ci avait son siège à la maison Boix, route d’Espagne. À la fondation de la coopérative, celle-ci réunit cinquante souscripteurs avec un capital de 1250 francs. Un lien organique était établi entre l’appartenance au syndicat et l’adhésion à la coopérative. Dès sa fondation, elle proposait des denrées alimentaires, produisait et vendait du pain, et abritait un débit de boissons. Joseph Ridus fut le premier président des « Travailleurs syndiqués », élu lors de l’assemblée constitutive.

Elle s’affilia en 1912 à la Fédération nationale des coopératives de France. En 1912, également, la coopérative soutint la grève des brodeuses. Par la suite, surtout entre les deux guerres, elle proposa d’autres articles et connut une expansion remarquable.

Voir aussi : Erre Dominique, Giral Jean, Giral Joseph, Nivet Joseph, Saquer Joseph

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article243635, notice RIDUS Joseph par André Balent, version mise en ligne le 9 novembre 2021, dernière modification le 11 novembre 2021.

Par André Balent

SOURCES : Arch. dép. Pyrénées-Orientales, 10 M 109, sociétés coopératives de production et de consommation, états annuels. — Archives privées, Saint-Laurent-de-Cerdans (procès-verbaux des réunions des « Travailleurs syndiqués ». — Françoise Marill, « Les travailleurs syndiqués de Saint-Laurent-de-Cerdans de 1908 à 1945 », Gavroche, 25, janvier-février 1986.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément