FARQUE Georges, Paul

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 23 février 1927 à Nancy (Meurthe-et-Moselle), exécuté sommairement le 3 septembre 1944 à Natzweiler (Alsace-Moselle occupée), aujourd’hui Natzwiller (Bas-Rhin) ; résistant du GMA Vosges.

Georges Farque entra dans la résistance au Groupement III des Vosges, Groupe mobile d’Alsace-Vosges (GMA).
Il fut arrêté et interné au Struthof à une date non connue selon Mémorial Genweb . Il y fut assassiné probablement d’une balle dans la nuque dans la nuit du 1er au 2 septembre 1944 et incinéré dans le crématoire du camp comme 34 de ses camarades du GMA. Mémoire des Hommes et Mémorial Genweb datent son décès du 3 septembre.
Il obtint la mention « Mort pour la France » attribuée par l’ONAC de Caen en date du 21 mars 2014 et la mention « Mort en déportation » par arrêté du du 17 octobre 1989 publié au J.O.R.F. n° 287 du 10/12/1989.
Son décès fut transcrit le 16 juillet 1949 à Maizières (54 - Meurthe-et-Moselle)
Son nom figure sur la plaque commémorative du Groupe Mobile Alsace-Vosges au camp de concentration de Natzweiler/Struthof, à Natzwiller (Bas-Rhin).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article243705, notice FARQUE Georges, Paul par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 12 novembre 2021, dernière modification le 12 novembre 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Service historique de la Défense, AVCC, Caen, AC 21 P 448718 (nc).— Cité par Guy Caraes Le réseau Alliance, éditions Ouest-France, Rennes, 2021, page 487.— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément