MERCIER Léon, Albert, Joseph [cheminot, Seine-Maritime]

Par Jean-Jacques Doré

Né le 17 avril 1899 à Rétonval (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), mort à Aumale (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) le 29 septembre 1924 ; cheminot ; trésorier du syndicat CGT des Cheminots d’Aumale de 1922 à 1924.

Fils d’un cultivateur, Léon Mercier fut mobilisé dans l’artillerie le 20 avril 1918, puis rendu à la vie civile le 21 mars 1921.

Entré comme employé permanent à la Compagnie des chemins de fer économiques de la Somme et de la Seine-Inférieure le 21 janvier 1922, il donna aussitôt son adhésion au syndicat CGT des Cheminots d’Aumale et le 5 mars 1922, il fut élu trésorier du bureau qui comprenait Georges Caillez (secrétaire), Jules Guérard (secrétaire adjoint) et Fernand Boulanger (trésorier adjoint). L’organisation, forte d’une centaine de militants, perdit 35 de ses membres qui derrière Joseph Gelée, choisirent de rejoindre la CGTU le 2 août 1922.

Réélu le 18 février 1923 alors que Sosthène Cornet prenait en charge le secrétariat, il démissionna pour raison de santé en janvier 1924 et mourut le 29 septembre suivant.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article243741, notice MERCIER Léon, Albert, Joseph [cheminot, Seine-Maritime] par Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 12 novembre 2021, dernière modification le 12 novembre 2021.

Par Jean-Jacques Doré

SOURCES : Arch. Dép. Seine-Maritime État civil, Registre matricule militaire. — Direction des affaires sociales de la préfecture, dossiers non versés aux archives.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément