AXEL Simondy

Par Jean-Pierre Besse

Né vers 1919, tué dans la nuit du 17 au 18 août 1944 dans la Meuse ; résistant FTP-MOI dans la région de Toulouse puis dans la Meuse.

Juif, sans doute d’origine roumaine, Simondy Axel s’engagea dans la Légion étrangère puis participa aux activités de la 35e Brigade de la MOI (Brigade Marcel Langer*). Il fut chargé des FTP dans le Tarn et le Tarn-et-Garonne.

Au début du printemps 1944, il fut appelé par la direction nationale des FTP-MOI à Paris puis envoyé dans la 25é interrégion (Nord, Pas-de-Calais, Aisne, Ardennes, Meuse) pour y organiser avec Catherine Varlin* la MOI. En mai 1944, il assura le transfert de soldats soviétiques évadés d’un camp de prisonniers dans le Pas-de-Calais vers les maquis des Ardennes.

En juin, il fut envoyé dans la Meuse où il organisa, sous le pseudonyme de François, le premier maquis FTP-MOI. Avec Catherine Varlin, il assura l’évasion de cent soldats soviétiques du camp d’Errouville (Meurthe-et-Moselle).

Il fut tué dans une embuscade dans la nuit du 17 au 18 août 1944 sur la route départementale 110 entre Brandeville et Loupy-sur-Loison.
Il avait le grade de capitaine FTP.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article24377, notice AXEL Simondy par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 29 janvier 2009, dernière modification le 29 janvier 2009.

Par Jean-Pierre Besse

SOURCES : Arch. comité national du PCF.— Claude Collin, L’Eté des partisans, les FTP et l’organisation de la Résistance en Meuse, Presses universitaires de Nancy, 1992 — Note de Claude Pennetier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément