MILLIÉ André, Francis

Par Jean-Jacques Doré

Né le 7 janvier 1902 à Mornac-sur-Seudre (Charente-inférieure, Charente-Maritime), mort à Rouen (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), le 30 mars 1968 ; cheminot de Sotteville-lès-Rouen ; syndicaliste de la CGT.

Fils d’un marin, André Millié était receveur adjoint du bureau du syndicat CGT des Cheminots de Sotteville-lès-Rouen en 1936 et 1937. La fusion des organisations confédérée et unitaire scellée le 23 octobre 1935, rassemblait plus de 2 500 syndiqués et le bureau élargi dirigé par Roger Grelet comptait 14 membres. En janvier 1938 il fut devint l’un des trois secrétaires adjoints de Grelet, les autres étaient Paul Goujon et Camille Moreau.

Réélu en 1939, il fut probablement évincé de l’organisation (exclusion des militants communistes), à la fin de l’année, mais il retrouva son poste de secrétaire adjoint le 10 octobre 1944, puis de 1945 à 1948.

André Millié s’était marié à Sotteville-lès-Rouen le 30 juillet 1925 avec Alice Lefèvre.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article243790, notice MILLIÉ André, Francis par Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 15 novembre 2021, dernière modification le 14 novembre 2021.

Par Jean-Jacques Doré

SOURCES : Arch. Dép. Seine-Maritime État civil, 1 MP 570 Syndicats 1936-1939. — Direction des affaires sociales de la préfecture, dossiers non versés aux archives.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément