TORRES MARTIN José

Par Dominique Tantin, Laurent Battut

Né le 28 septembre 1914 à Santander (Espagne), exécuté sommairement le 27 juillet 1944 à Saint-Rémy (Corrèze) ; résistant de l’Armée secrète (AS) et du réseau Thermopyles (FFC).

Républicain espagnol réfugié en Corrèze, José Torres Martin rejoignit les maquisards de la Demi-Brigade de l’AS de Haute Corrèze. Il appartenait aussi au réseau de renseignements Thermopyles (BCRA-FFC).

Le 27 juillet 1944, un camion de deux maquisards quitta Neuvic pour ravitailler la 2ème compagnie de la demi-brigade AS de Haute Corrèze dans la forêt de Mirambelle située dans le triangle Ussel-La Courtine-Eygurande et évacuer quatre malades à hospitaliser. Le camion et ses six occupants, parmi lesquels José Torres, furent de retour le soir en direction de Saint-Rémy et se retrouvèrent alors face à plusieurs camions allemands de la Brigade Jesser qui menait depuis le 9 juillet des opérations importantes de ratissage dans l’ouest du Puy-de-Dôme, la Haute Corrèze et la Creuse.

Cinq occupants du camion-ambulance, dont José Torres, furent tués ou blessés puis achevés. Le sixième, Wladimir Wawileiczinko, blessé, parvint à s’échapper mais fut rejoint et capturé dans un champ de blé. Il fut exécuté à Bourg-Lastic (Puy-de-Dôme) avec cinq autres prisonniers le 1er août 1944.

José Torres obtint la mention “Mort pour la France” et fut homologué FFC. Il y a au SHD un dossier de victime civile à son nom.

Il est inhumé à Neuvic dans l’Ossuaire F.F.I. Son nom est inscrit sur une plaque commémorative à Saint-Rémy avec ceux de ses cinq camarades, ainsi qu’à Neuvic (Corrèze) sur le Monument aux Morts et le Monument commémoratif des Résistants et Maquisards.


Voir Saint-Rémy (Corrèze), 27 juillet 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article243832, notice TORRES MARTIN José par Dominique Tantin, Laurent Battut, version mise en ligne le 16 novembre 2021, dernière modification le 16 novembre 2021.

Par Dominique Tantin, Laurent Battut

SOURCES : Service historique de la Défense, Caen, AVCC, AC 21 P 403055 et Vincennes GR 16 P 574025 (nc). — Laurent Battut , biographie de Wladimir Wawileiczinko. — Mémoire des Hommes. — MémorialGenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément