ROPARS Jean-Yves

Par Daniel Heudré

Né le 18 novembre 1906 à Le Cloître-Saint-Thégonnec (Finistère), exécuté sommairement le 9 août 1944 à Plouigneau (Finistère)  ; résistant FFI.

La Résistance fut très active dans le pays de Morlaix, sous la responsabilité du docteur Le Janne. L’opposition des jeunes de Morlaix aux troupes allemandes s’exerçait dans la plus grande clandestinité. Jean-Yves Ropars apporta sa contribution en hébergeant dans son manoir des maquisards de la campagne de Plourin et en les nourrissant. Le 9 août 1944, il était dans la voiture qui fit irruption dans la commune de Plouigneau, en compagnie de résistants FFI, Joseph Jourden, marin de l’Etat, Jean-François Le Coz, Albert Perrot et un inconnu. La commune venait d’être libérée la veille, le 8 août 1944 par les Américains. Tous furent capturés par une colonne d’Allemands, équipés de canons qui avaient réussi à reprendre Plouigneau. Jean-Yves Ropars fut fusillé par les Allemands sur la place de la mairie.
Une plaque commémorative avec le nom des FFI est située près du monument aux morts de Plouigneau.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article243838, notice ROPARS Jean-Yves par Daniel Heudré, version mise en ligne le 17 novembre 2021, dernière modification le 18 novembre 2021.

Par Daniel Heudré

SOURCES : DAVCC, Caen, AC 21 P 732428. — Danielle Ropars, 1939-1945 : Ils l’ont vécu, Liv’Edition, 2003.

Version imprimable Signaler un complément