DESVAUX Renée

Morte en 1989. Militante des Auberges de jeunesses ; libertaire.

Pupille de la nation, élève de l’école de la Légion d’honneur, Renée Desvaux était secrétaire. Elle fréquenta les Auberges de jeunesses dans les années 1930. Roger Bossière fit sa connaissance à celle de Boulogne-Billancourt en 1934. Elle participa à la Résistance à Lyon dans les réseaux autour des « Camarades de route ».

Devenue la compagne de l’anarchiste José Salamé Miro, elle fut, avec lui, une active militante de la Fédération unie des auberges de jeunesse (FUAJ). Les auberges de Nice puis de Cannes qu’elle animait, accueillirent de nombreuses réunions anarchistes françaises et internationales, notamment celles du courant organisé autour de Georges Fontenis.

« Mère aubergiste » de l’Auberge du col de Villefranche, sur les hauteurs de Nice, elle travailla avec Gilda Marcès, fille d’un anarchiste espagnol immigré en France, rentré combattre en Espagne et tué pendant la guerre civile.

Retraitée dans les Pyrénées-Orientales, toujours militante libertaire, elle mourut accidentellement en 1989.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article24385, notice DESVAUX Renée, version mise en ligne le 30 janvier 2009, dernière modification le 15 décembre 2018.

SOURCES : Notes de Olivier Ray.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément