BOCHET Émile

Par Michel Aguettaz

Né le 27 novembre 1897 à Hermillon auj. La Tour-en-Maurienne (Savoie), abattu le 23 août 1944 à Saint-Jean de Maurienne (Savoie)  ; agriculteur  ; victime civile.

Fils de François Bochet et de Celestina Brun, Émile Bochet s’était marié en 1922 avec Adeline Montaz. Il était agriculteur à Hermillon.
Le 23 août 1944, Émile Bochet fut arrêté sans pièce d’identité à Saint-Jean de Maurienne. Il fut dirigé dans un premier temps au baraquement allemand du pont de chemin de fer. À 14 heures, deux soldats allemands l’emmenèrent vers le garage Deléglise situé à environ de 300 mètres de là. Il y fut abattu d’une balle dans la tête.
Il a été déclaré « Mort pour le France » par ordonnance du 18 mai 1946.
Le nom d’Émile Bochet est gravé sur le monument aux morts d’Hermillon à La Tour-en-Maurienne.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article243895, notice BOCHET Émile par Michel Aguettaz, version mise en ligne le 27 novembre 2021, dernière modification le 27 novembre 2021.

Par Michel Aguettaz

SOURCES : Arch. Dép. Rhône, 3808 W 1295. — AVCC, SHD, AC 21 P 314729 (nc). — État civil de La Tour-en-Maurienne.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément