LARCHÉ Daniel

Par Christian Faucompé

Né le 2 décembre 1948 à Sasnières (Loir-et-Cher), mort le 20 septembre 2021 à Saint-Cyr-sur-Loire (Indre-et-Loire) ; ouvrier métallurgiste ; militant syndicaliste CGT et militant du PCF d’Indre et Loire.

Au début des années 1970, après une période de trois ans d’engagement dans la Marine et un tour du monde, Daniel Larché entra à l’usine SKF (Métallurgie) de Saint-Cyr-sur-Loire (Indre-et-Loire).
Durant ces premières années il s’investit dans le sport enchaînant les matchs de foot le samedi et les matchs de rugby en club le dimanche. Daniel n’a jamais craint le dialogue musclé.
Après avoir été très brièvement syndiqué à FO, il rejoignit le syndicat CGT de l’entreprise SKF et y occupera rapidement de nombreuses responsabilités : délégué du personnel, délégué syndical, responsable du CHSCT. Très jeune militant, l’UD CGT d’Indre-et-Loire le sollicita à l’époque pour animer l’action des CHSCT et la formation des élus CGT CHSCT du département.
C’est à la SKF qu’il rencontra Françoise, également militante qui devint son épouse. Elle décéda en mars 2021, à peine six mois avant lui.
Dans les années 1980 il fut partie prenante de la lutte acharnée de SKF Ivry, en banlieue parisienne, contre la fermeture de l’usine alors que la direction jouait sur la division entre les travailleurs des différentes usines. Tout comme il le fit en 93 avec les taxis de la honte dont les ouvriers de SKF conservent toujours le triste souvenir. (en mai 1993 les taxis attendaient les salariés licenciés de l’usine de Saint-Cyr-sur-Loire)
Amené à travailler de nuit, il renonça alors à certaines responsabilités mais joua un rôle très utile de liaison entre les travailleurs de nuit et le syndicat. Diffuseur de la presse syndicale, convaincu qu’il était que les ouvriers marchaient avec leur tête et qu’il leur fallait tous les éléments pour réfléchir.
Plus tard, revenu en horaire normal, il reprint, jusqu’à sa retraite, des responsabilités au CHSCT.
Parallèlement il s’engagea politiquement au PCF.
Une fois retraité, tout en restant un grand père sensible et attentif, un jardinier assidu et un camping cariste accompli, il demeura un militant toujours très actif, présent à Tours, avec Françoise, dans la plupart des manifestations interprofessionnelles jusqu’à ses derniers jours.
Il animait, au sein de la section CGT SKF, le groupe des retraités qui comptait une vingtaine de syndiqués.
Il a été membre du collectif régional (Région Centre Val-de-Loire) de la métallurgie CGT y assurant un lien précieux entre les différentes générations.
Il fut membre du Conseil syndical et du bureau de l’USR CGT 37, et il fut membre du Conseil de l’UFR Métallurgie de la CGT où il trouva vite sa place. Emporté par la maladie, il n’alla, pas au bout de son troisième mandat, il s’éteint le 20 septembre 2021 à Saint-Cyr-sur-Loire (Indre-et-Loire).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article243908, notice LARCHÉ Daniel par Christian Faucompé, version mise en ligne le 21 novembre 2021, dernière modification le 21 novembre 2021.

Par Christian Faucompé

SOURCES : Éléments recueillis par Hervé Rigault pour le collectif de l’IHS-CGT d’Indre-et-Loire le 27 septembre 2021

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément