GUÉRIN Henri, Roger

Par Jean-Luc Marquer

Né le 28 juin 1926 à Bar-sur-Aube (Meuse), mortellement blessé en action à Pusignan (Isère, Rhône depuis 1967) le 31 août 1944 , mort le même jour à Crémieu (Isère) ; boucher ; résistant du bataillon de Chartreuse.

Henri, Roger Guérin était le fils de René, Alphonse Guérin, boucher, et de Louise, Albertine Régnier, son épouse.
Célibataire, Henri Guérin était boucher et habitait au Grand-Lemps (Isère).
Il s’engagea dans la Résistance et rejoignit les rangs du bataillon de Chartreuse constitué le 6 juin 1944 et issu du maquis de Chartreuse et du sous-secteur de La Tour-du-Pin (Isère), secteur 2 de l’AS-Isère.
Le 31 août 1944, il fut mortellement blessé lors du combat qui eut lieu à Pusignan (Isère, Rhône depuis 1967), entre le bataillon Henri-Barbusse, appuyé par des éléments du bataillon de Chartreuse et une unité de plusieurs centaines de soldats allemands.
Il fut transporté à l’hôpital de Crémieu (Isère) où il fut déclaré mort à 23h30.
Henri Guérin obtint la mention « Mort pour la France ».
Son nom figure sur le monument aux morts du Grand-Lemps.


Voir : Pusignan, 31 août 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article243914, notice GUÉRIN Henri, Roger par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 22 novembre 2021, dernière modification le 28 novembre 2021.

Par Jean-Luc Marquer

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 200036 (nc). — Mémorial GenWeb. — Geneanet. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément