DRICI André

Par Jean-Luc Marquer

Né le 2 juin 1920 à Lyon 3e arr. (Rhône, aujourd’hui Métropole de Lyon), mort en action le 31 août 1944 à Pusignan (Isère, aujourd’hui Rhône) ; résistant

André Drici était le fils de Mohamed Drici, chauffeur, et de Marie Alexandre, son épouse.
À sa naissance, la famille habitait 77 chemin de Baraban à Lyon 3e arr. (Rhône, aujourd’hui Métropole de Lyon).
Le 8 juin 1938, Mohamed Drici, pris de boisson, assassina son épouse sous les yeux de ses 5 enfants, puis il tenta de se suicider. Il fut condamné aux travaux forcés à perpétuité. Lors du drame, André, alors âgé de 18 ans, avait tenté de s’interposer.
Célibataire, André Drici habitait 245 rue Paul-Bert dans le 3e arr. de Lyon (Rhône, aujourd’hui Métropole de Lyon).
Il s’engagea dans la Résistance sans que l’on sache à quelle date et dans quel mouvement.
Le 31 août 1944, un combat eut lieu à Pusignan (Isère, Rhône depuis 1967), entre le bataillon Henri-Barbusse, appuyé par des éléments du bataillon de Chartreuse, et une unité de plusieurs centaines de soldats allemands.
Ce combat fit plusieurs dizaines de victimes parmi les résistants dont certaines ne furent jamais identifiées.
L’acte de décès n°32 établi le 12 septembre 1944 est transcrit ci-après :
« Le trente et un août mil neuf cent quarante quatre est décédé tué à l’ennemi sur le territoire de la commune un inconnu du sexe masculin dont l’identité n’a pu être établie âgé de vingt cinq à vingt huit ans environ. Dressé le douze septembre quinze heures sur la déclaration de Lucien Ruynat instituteur trente cinq ans domicilié à Pusignan qui lecture faite a signé avec nous Prosper Brayard, maire de Pusignan. »
Début 1945, un jugement signifia que cet acte de décès était celui d’André Drici, formellement reconnu par sa tante maternelle Lucie Alexandre, épouse Alvy, sur les photographies qu’elle avait consultées au service de l’identification judiciaire de Lyon.
Il avait été enterré au cimetière de Cusset à Villeurbanne (Métropole de Lyon).
André Drici obtint la mention « Mort pour la France ».
Son nom figure sur la stèle commémorative des combats à Pusignan.


Voir : Pusignan, 31 août 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article243915, notice DRICI André par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 22 novembre 2021, dernière modification le 28 novembre 2021.

Par Jean-Luc Marquer

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 337212 (nc). — SHD, Vincennes, GR 16 P 192485 (nc). — Le petit dauphinois, 5 mai 1939, p.3. — Mémoire des hommes. — Mémorial GenWeb. — Geneanet. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément