QUIDOZ Marcel, écrit aussi GUIDOZ

Par Michel Aguettaz

Né le 11 mars 1914 au Bourget du Lac, mort en action le 10 juin 1944, au plateau du Revard , commune Les Déserts (Savoie)  ; cultivateur ; résistant FTP et de l’Armée secrète (AS).

Marcel Quidoz vivait au Vivier-du-Lac (Savoie).
Il répondit au mot d’ordre de mobilisation du chef de secteur AS et rejoignit le plateau du Revard vers le 7 juin 1944. Dans la nuit du 9 au 10 juin, l’occupant lança une opération contre les volontaires rassemblés sur le plateau. Marcel Quidoz faisait partie d’un groupe chargé de défendre l’accès au plateau par le col du Pertuiset. Vers quatre heures du matin, ce groupe fut attaqué et dispersé.
Marcel Quidoz touché par des éclats de grenade mourut dans la nuit.
La plaque commémorative du Croc sur le plateau du Revard le signale comme membre des FTPF.

Reconnu Mort pour la France, il a été homologué interné résistant (DIR) et soldat FFI du 1er bataillon de l’Armée secrète de Savoie, services homologués du 15 mars 1943 au 10 juin 1944. Il a été décoré de la Médaille de la Résistance le 26 juin 1956, parution au JO du 4 juillet 1956.
Son nom est inscrit sur le monument aux morts de Le Vivier-du-Lac, sur le monument 1939-1945 à Aix-les-Bains et sur les monuments du Revard à Pugny-Chatenod.

Les Déserts, Pugny-Chatenod : Le Revard (Savoie), 10 juin 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article243924, notice QUIDOZ Marcel, écrit aussi GUIDOZ par Michel Aguettaz, version mise en ligne le 27 novembre 2021, dernière modification le 27 novembre 2021.

Par Michel Aguettaz

SOURCES : Arch. Dép. Savoie, 961 W31. — AVCC, SHD, AC 21 P 138821 (nc). — SHD, Vincennes, GR 16P 495546 (nc). — Mémoire des hommes. — Musée savoisien. — MémorialGenweb.— Note Annie Pennetier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément