BONNETOT André

Par Jean-Pierre Besse

Né le 19 mars 1913 à Saint-Germain-en-Laye (Seine-et-Oise, Yvelines), mort le 13 octobre 1981 à Périgueux (Dordogne) ; tapissier-décorateur ; résistant FTP en Dordogne puis dans le Limousin.

Tapissier-décorateur dans la région parisienne, André Bonnetot s’installa début 1941 en Corrèze et prit contact d’abord avec l’AS puis en 1943 avec les FTP.
En décembre 1943, sous le pseudonyme de Vincent, il fut désigné comme commissaire aux effectifs en Dordogne. En mars 1944, il fut nommé recruteur interrégional à Limoges et remplacé en Dordogne par Robert Delord.
Il fut arrêté par la Milice le 29 avril à Thiviers. Emprisonné, condamné à mort, il s’évada de la prison de Périgueux. Au moment de la Libération, il était responsable des parachutages dans la région.

En janvier 1945, il représentait les FTP au bureau régional FFI de la 12e région militaire avant de suivre jusqu’en 1950 une carrière militaire.

Il s’installa agent immobilier à Périgueux et fut président départemental de l’ANACR de 1977 à 1981.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article24395, notice BONNETOT André par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 31 janvier 2009, dernière modification le 26 juillet 2014.

Par Jean-Pierre Besse

SOURCES : Jean-Jacques Gillot, Michel Maureau, Résistants du Périgord, 1500 notices inédites et illustrées, Editions Sud-Ouest ,2011.— Jacques Lagrange, Dictionnaire de la Résistance, Dordogne, Edition Pilote 24, 2007.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément