TITEUX Maurice

Par Daniel Grason

Né le 11 mai 1913 à Blérancourt (Aisne), mort le 7 juin 2003 à Roquebrune-sur-Argens arrondissement de Draguignan (Var) ; gardien de la paix, inspecteur de police ; communiste ; résistant ; membre du Front national de la police.

Fils de Jules et d’Yvonne née Serouart, Maurice Titeux habitait au 44 rue Condorcet à Paris (IXe arr.). Il était en 1944 responsable du Front national de la police pour le Ier arrondissement de Paris. Son nom figurait sur le carnet de poche de Robert Delavenne, ce qui permit aux inspecteurs de la BS1 de l’identifier. Il fut interpellé le 17 février 1944, et incarcéré. Une douzaine de membres du Front national de la police furent arrêtés.
Maurice Titeux fut homologué combattant des Forces françaises de l’intérieur (FFI), et Interné résistant.
Après la guerre, il habita avec sa famille au 6 rue Saint-Denis à Saint-Ouen (Seine, Seine-Saint-Denis). Affable et sympathique, il entretenait de bons rapports avec le voisinage. Il fut promu inspecteur au contrôle économique des commerces. Marié à Simone, il était père de deux enfants Pierrette et Serge.
À l’âge de la retraite il se retira dans l’Oise, puis à Roquebrune-sur-Argens dans le Var où il mourut le 7 juin 2003 à l’âge de 90 ans.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article243967, notice TITEUX Maurice par Daniel Grason, version mise en ligne le 24 novembre 2021, dernière modification le 24 novembre 2021.

Par Daniel Grason

SOURCES : Arch. PPo GB 28. – Bureau Résistance GR 16 P 572538. – Site internet Match ID.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément