TRUJILLO Domingo, Anastasio

Par Dominique Tantin

Né le 25 décembre 1914 à Villanueva Del Duque (Province de Cordoue, Espagne), mort le 18 août 1944 en Corrèze (commune non renseignée) ; résistant de l’Armée secrète (AS).

Domingo Trujillo, (vraisemblablement réfugié républicain espagnol) avait rejoint les rangs de l’Armée secrète de Haute-Corrèze.
Il fut “tué en mission” (SHD) ou “porté disparu” (Marcel Barbanceys, Louis Le Moigne, Sédentaires, réfractaires et maquisards, L’armée secrète en Haute-Corrèze, 1942-1944, op. cit.) le 18 août 1944.

Il fut homologué FFI et son nom est inscrit à Neuvic (Corrèze) sur le monument aux Morts et sur le monument commémoratif aux Résistants et Maquisards.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article244005, notice TRUJILLO Domingo, Anastasio par Dominique Tantin , version mise en ligne le 26 novembre 2021, dernière modification le 26 novembre 2021.

Par Dominique Tantin

SOURCES : Service historique de la Défense, Caen, AC 21 P 162992 et Vincennes GR 16 P 579613 (nc). — Marcel Barbanceys, Louis Le Moigne, Sédentaires, réfractaires et maquisards, L’armée secrète en Haute-Corrèze, 1942-1944, en ligne. — Mémoire des Hommes. — MémorialGenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément