DURAND Robert, Henri [Pseudonyme dans la Résistance : Cadoudal]

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 26 août 1910 à Barisey-la-Côte (Meurthe-et-Moselle), mort en action le 4 septembre 1944 à Sornéville (Meurthe-et-Moselle) ; fromager ; résistant des Forces françaises combattantes (FFC) et des forces françaises de l’intérieur (FFI).

Robert Durand était le fils d’Arthur Durand et de Blanche Bèche. Il était marié à Madeleine Bastien et domicilié à Brin-sur-Seille (Meurthe-et-Moselle). Il exerçait le métier de fromager et était domicilié à Mazerulles.
Il entra dans la Résistance au maquis de Ranzey, installé sur la commune d’Athienville (Meurthe-et-Moselle) formé par le commandant Robin qui rassembla le 28 août 1944 dans la forêt du même nom 200 hommes, dont 150 étaient armés. Ils furent entrainés jusqu’au 30 et le 1er septembre, ils attaquèrent un convoi allemand près de Moncel (Moncel-sur-Seille, Meurthe-et-Moselle), tuant quatre soldats ennemis. Le 3 septembre, ils investirent le village d’Athienville où ils firent prisonniers sept soldats allemands et s’emparèrent de deux véhicules. Le 4 au matin, ils attaquèrent Sornéville (Meurthe-et-Moselle) en deux groupes. Le 2ème groupe sous les ordres du commandant Durand s’était arrêté devant le presbytère. Il attaqua le garage situé à côté de l’église mais un fusil mitrailleur allemand entra aussitôt en action et arrêta cet assaut. Les soldat Guidat et Dubois furent tués.
Les résistants furent repoussés et regagnèrent leur cantonnement après avoir perdu neuf hommes et compté autant de blessés dont quatre graves mais en ramenant deux prisonniers.
Le commandant Durand avait ordonné le repli au cours duquel il fut très grièvement blessé. Il fut transporté dans la maison voisine du docteur Mangin, où il rendit l’âme en murmurant : « Je meurs pour la France ».
Ses services furent homologués du 1er mars 1943 au 4 septembre 1944.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué au grade de commandant des Forces françaises combattantes (FFC) et des Forces françaises de l’intérieur (FFI).
Son nom figure sur le monument commémoratif, à Pont-à-Mousson, le monument aux morts, à Mazerulles et la plaque commémorative du maquis de Ranzey, à Sornéville (Meurthe-et-Moselle).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article244295, notice DURAND Robert, Henri [Pseudonyme dans la Résistance : Cadoudal] par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 14 décembre 2021, dernière modification le 15 décembre 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Service historique de la Défense, AVCC, Caen, AC 21 P 177972 (nc) ; SHD, Vincennes, GR 16 P 204231 (nc) et GR 19 P 54/4.— Le Maquis de Ranzey - ccsanon.fr.— Maquis de Ranzey - Dominique de Miscault INAUGURATION DE LA PLAQUE COMMEMORATIVE DU MAQUIS DE RANZEY DU 18 JUIN 2001.— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès n° 7).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément