BOYER Jean, Lucien

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 1er décembre 1908 à Barisey-au-Plain (Meurthe-et-Moselle), exécuté sommairement le 7 septembre 1944 à Bertrichamps (Meurthe-et-Moselle) ; employé des Eaux et forêts ; résistant du GMA (Vosges), homologué Forces françaises de l’Intérieur (FFI).

Jean Boyer crédit photo Martine Mangeolle

Jean, Lucien Boyer était le fils d’Edmond, Jules Boyer, employé des chemins de fer, et d’Albertine, Élisabeth Dethorey, son épouse.
Il épousa Joséphine, Madeleine Balland le 3 janvier 1929 à Moussey (Vosges).
Jean Boyer exerçait le métier d’employé des Eaux-et-Forêts et habitait à Raon-l’Étape (Vosges).
Il entra dans la Résistance au IIIe groupement du maquis des Vosges, G.M.A. (Groupe Mobile d’Alsace), secteur de Saint-Dié (Vosges), sous-secteur de Raon-L’Étape. Ses services furent homologués au titre des FFI à compter du 1er juin 1944.
Il participa à la bataille de Viombois, sur la commune de Neufmaisons (Meurthe-et-Moselle). Capturé après le combat, il a été exécuté sommairement, fusillé par les Allemands le 7 septembre 1944 à Bertrichamps (Meurthe-et-Moselle), commune voisine de Raon-l’Étape au lieu-dit "Devant le Fourreux, à 23 heures.
L’acte de décès fut dressé le 8 septembre sur la déclaration de Eugène Allars, 61 ans, propriétaire à Bertrichamps.
Il obtint la mention « Mort pour la France » apposée sur l’acte le 9 novembre 1945 et fut homologué au grade de sergent-chef des Forces françaises de l’Intérieur (FFI) sur ordre du ministre le 19 mars 1958.
Son nom figure sur une stèle érigée sur le lieu de sa mort, sur le monument aux morts, et sur une plaque commémorative en l’église Saint-Jean-Baptiste à Bertrichamps (Meurthe-et-Moselle).
Il figure sur le parchemin du monument 1939-1945 du Col du Haut-Jacques dédié aux forestiers résistants, à Taintrux (Vosges) et sur le monument aux morts de Raon-l’Étape

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article244351, notice BOYER Jean, Lucien par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 16 décembre 2021, dernière modification le 7 janvier 2022.

Par Jean-Louis Ponnavoy

Jean Boyer crédit photo Martine Mangeolle
Stèle commémorative Jean BOYER à Bertrichamps, crédit photo Jean-Luc Staub

SOURCES : Service historique de la Défense, AVCC, Caen, AC 21 P 32389 (nc).— SHD, Vincennes, GR 16 P 86540 (nc) et GR 19 P 88/7. p. 23, 27 et 68. — Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.— Geneanet.— acte de décès demandé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément