GOYATTON Louis

Par Jean-Luc Marquer

Né le 30 août 1923 à Vaux-en-Bugey (Ain), blessé en action le 28 août 1944 à Saint-Paul-de-Varax (Ain), mort le 5 septembre 1944 à Rives (Isère), résistant de l’Armée secrète (AS), homologué Forces françaises de l’Intérieur.

Louis Goyatton était le fils d’André, Émile Goyatton, propriétaire cultivateur, et d’Élisabeth Rochaix.
En 1926, la famille habitait à Févroux, quartier de Vaux-en-Bugey (Ain). En 1936, elle avait déménagé pour le quartier de l’Église, toujours dans la même commune.
Louis Goyatton s’engagea dans la Résistance et rejoignit les rangs du groupement Sud, dit Thérèse, de l’Armée secrète de l’Ain.
Ses services sont homologués à partir du 9 août 1944.
Il appartenait à la compagnie Mermoz.
Fin août 1944, la compagnie cantonnait à Jujurieux (Ain) et tendait des embuscades pour récupérer des véhicules aux ennemis. C’est au cours de l’une de ces embuscades que Louis Goyatton fut grièvement blessé le 28 août 1944 à Saint-Paul-de-Varax (Ain).
Transporté à l’hôpital de Rives (Isère), il y mourut des suites de blessures le 5 septembre 1944.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué résistant, soldat des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).
Il est enterré au cimetière communal de Vaux-en-Bugey.
Son nom figure sur le monument aux morts de Vaux-en-Bugey (Ain).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article244407, notice GOYATTON Louis par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 6 janvier 2022, dernière modification le 6 janvier 2022.

Par Jean-Luc Marquer

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 196361 (nc). — SHD, Vincennes, GR 16 P 266486 (nc) ; GR 19 P 1/4, p. 27. — Arch. Dép. Ain, Recensement, Vaux-en-Bugey, 1926, L6638, p. 11 et 1936, L6640, p. 9. — Mémoire des hommes. — Mémorial GenWeb. — Geneanet. — Musée de la Résistance de l’Ain. — Musée de la résistance en ligne

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément