RECCO Gregorio [dit Grégoire] [Dictionnaire des anarchistes]

Par Dominique Petit

Né le 31 juillet 1857 à Fornia (Italie) ; tailleur d’habits ; anarchiste italien à Paris, expulsé vers la Belgique.

Photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York

Le 11 mars 1894, cinq anarchistes dont Gregorio Recco furent arrêtés. Son domicile 29 rue de Berne était perquisitionné.
Expulsé de France par arrêté du 20 mars 1894, il s’était réfugié en Belgique. Son nom figurait alors sur une liste d’anarchistes établie par la police des chemins de fer en vue de la « surveillance aux frontières ».
Son dossier à la Préfecture de police portait le n°330.392.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article244472, notice RECCO Gregorio [dit Grégoire] [Dictionnaire des anarchistes] par Dominique Petit, version mise en ligne le 23 décembre 2021, dernière modification le 23 décembre 2021.

Par Dominique Petit

Photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York
Fiche photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York

SOURCES : État signalétique des anarchistes étrangers expulsés de France, n°3, mai 1894 — Notice Gregorio Recco du Dictionnaire des militants anarchistesLe Matin 12 mars 1894 — Les anarchistes contre la république de Vivien Bouhey. Annexe 56 : les anarchistes de la Seine — Archives de la Préfecture de police Ba 1500 — Album photographique des individus qui doivent être l’objet d’une surveillance spéciale aux frontières. Paris. Imprimerie et librairie centrales des chemins de fer. Imprimerie Chaix. Septembre 1894. CIRA de Lausanne.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément