HEILBRONNER Jacques [HEILBRONNER Henri, Jacques, Louis]

Par Marie-Cécile Bouju

Né le 28 mars 1905 à Montluçon (Allier), mort le 3 septembre 2000 à Paris, chef du contentieux, résistant.

Fils de Léopold Heilbronner, professeur au lycée de Montluçon, et de Mythia Heimann, Jacques Heilbronner, docteur en droit, était chef du contentieux.
Il avait épousé Colette Levy et le couple avait un enfant pendant la Seconde Guerre mondiale.
Pendant la guerre, ils habitaient Villeurbanne (Rhône). Le couple s’engagea dans la résistance. Jacques Heilbronner était le responsable d’un atelier de faux papiers à la Mulatière pour Combat, puis les MUR et enfin le MLN.
Le 14 mars 1944, Heilbronner fut arrêté sur son lieu de travail. Incarcéré à Lyon, puis à partir du 13 mai 1944 au camp de Saint-Sulpice-la-Pointe (Tarn), il fut déporté depuis Toulouse le 30 juillet 1944 por Buchenwald, puis au kommando de Weferlingen le 12 avril 1945.
Son épouse Colette Heilbronner monta à Paris après l’arrestation de son mari. Elle poursuivit le combat en travaillant dans un atelier clandestin du MLN à Paris, au 25 Cité des Fleurs. L’atelier fut découvert par les Allemands le 18 mai 1944. Elle fut abattue sur place.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article244541, notice HEILBRONNER Jacques [HEILBRONNER Henri, Jacques, Louis] par Marie-Cécile Bouju, version mise en ligne le 29 décembre 2021, dernière modification le 3 janvier 2022.

Par Marie-Cécile Bouju

SOURCES : Arch. Dép. Allier acte naiss. n°167 2E 191 112[en ligne]. - Mémorial de la Shoah [en ligne]. – Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de l’Allier [en ligne]. - SHD GR 16 P 288310 (non consulté).
ŒUVRE : Le recours pour excès de pouvoir des fonctionnaires publics contre les actes portant atteinte à leur situation, thèse de doctorat, Droit, Bordeaux, Impr. de J. Brière, 1927, 139 p.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément