KENNEL Henri

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 6 septembre 1912 à Meuvy, aujourd’hui Breuvannes-en-Bassigny (Haute-Marne), mort en action le 6 septembre 1944 à Cirey, aujourd’hui Cirey-sur-Vezouze (Meurthe-et-Moselle) ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Henri Kennel était le fils de Pierre Kennel (1881 - 1915), « Mort pour la France » et d’Anna Gingrich.
Il entra dans la Résistance aux FFI de Meurthe-et-Moselle, secteur 416 de Lunéville, où ses services furent homologués du 11 octobre 1943 au 6 septembre 1944.
Il fut tué à l’ennemi le 6 septembre 1944 à Cirey (Cirey-sur-Vezouze, Meurthe-et-Moselle).
Pour Mémoire des Hommes il fut tué au combat le 31 août 1944 à Cirey.
Il est inhumé dans la sépulture familiale au cimetière communal, à Audeloncourt (Haute-Marne).
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI).
Son nom figure sur le monument commémoratif à Cirey-sur-Vezouze et sur le monument aux morts, à Audeloncourt (Haute-Marne).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article244561, notice KENNEL Henri par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 31 décembre 2021, dernière modification le 31 décembre 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Service historique de la Défense, AVCC, Caen, AC 21 P 65149 (nc) et GR 16 P 318058 (nc) et GR 19 P 54/9 page 12.— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément