TERROT Pierre, Émile, Jean

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 24 octobre 1922 à Corps (Isère), mort en action le 26 juin 1944 à Royaumeix (Meurthe-et-Moselle) ; résistant des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).

Pierre Terrot entra dans la Résistance au secteur de Toul (Meurthe-et-Moselle) où ses services furent homologués du 15 novembre 1943 au 26 juin 1944 avec le grade de sergent.
Le 10 juin 1944, il participa comme chef de groupe de maquis à la libération de 14 tirailleurs sénégalais prisonniers de guerre et leur fit intégrer le maquis de Boucq (Meurthe-et-Moselle).
Il fut tué au combat le 26 juin 1944 à Royaumeix (Meurthe-et-Moselle).
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué au grade de sergent des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).
Son nom figure sur une plaque commémorative à Boucq, sur le monument commémoratif des enfants de troupe à Clavières (Cantal), sur la plaque commémorative dans l’église, la plaque 1939-1945 de la mairie et sur le monument aux morts du cimetière, à Grignan (Drôme). Il figure également sur le monument commémoratif départemental à Saulce-sur-Rhône (Drôme).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article244572, notice TERROT Pierre, Émile, Jean par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 3 janvier 2022, dernière modification le 3 janvier 2022.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Service historique de la Défense, AVCC, Caen, AC 21 P 163632 (nc) ; SHD, Vincennes, GR 16 P 565558 (nc) et GR 19 P 54/2 page 13 et 54/25 page 24. — Mémoire des Hommes. — Mémorial Genweb. — Site Filae.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément