FELIZIETTI Louis

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 27 mai 1927 à Joeuf (Meurthe-et-Moselle), exécuté sommairement le 2 septembre 1944 à Bréhain-la-Ville (Meurthe-et-Moselle) ; résistant homologué DIR.

Issu de parents originaires d’Italie, Louis Felizietti était le fils d’Eligio Felizietti, aide-mineur, et de Josefina Rugolotti, son épouse. En 1936, il habitait avec sa famille à Thil (Meurthe-et-Moselle).
En 1944, il était domicilié à Villerupt (Meurthe-et-Moselle).
Le 2 septembre 1944, les Allemands se repliaient du secteur. Sept jeunes décidèrent de les poursuivre. Six d’entre eux furent faits prisonniers et fusillés à Bréhain. Parmi eux se trouvait Louis Felizietti.
Il est inhumé dans une tombe collective, au vieux cimetière communal, à Thil (Meurthe-et-Moselle).
Il obtint la mention « Mort pour la France » et le titre de "Déporté et interné résistant" (DIR).
Il reçut à titre posthume la Médaille de la Résistance par décret du 4 mars 1959 publié au JO le 21 mars 1959.
Son nom figure sur le monument commémoratif 1939-1945, à Bréhain-la-Ville (Meurthe-et-Moselle).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article244631, notice FELIZIETTI Louis par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 4 janvier 2022, dernière modification le 21 février 2022.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Service historique de la Défense, AVCC, Caen, AC 21 P 342184 (nc) et SHD, Vincennes, GR 16 P 220183 (nc). — Arch. Dép. Meurthe-et-Moselle, Recensement Thil, 1936, 6M 33/520, p. 2.— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément