RUBBO Yvon, Jean

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 3 août 1928 à Thil (Meurthe-et-Moselle), exécuté sommairement le 2 septembre 1944 à Bréhain-la-Ville (Meurthe-et-Moselle) ; résistant des Francs-tireurs et partisans (FTPF) homologué aux Forces françaises de l’Intérieur (FFI).

Yvon Rubbo était le fils de Domenico (Dominique) Rubbo et de Maddalena (Madeleine) Pozza.
Venue d’Italie entre 1922 et 1926, la famille habitait en 1936 rue du Tiercelet à Thil (Meurthe-et-Moselle).
Yvon Rubbo entra dans la Résistance aux Francs-tireurs et partisans français du secteur de Briey (Meurthe-et-Moselle), où ses services furent homologués du 15 mai au 2 septembre 1944.
Le 2 septembre 1944, les Allemands se repliaient du secteur. Sept jeunes décidèrent de les poursuivre. Six d’entre eux furent faits prisonniers et fusillés à Bréhain-la-Ville (Meurthe-et-Moselle) par les SS. Parmi eux se trouvait Yvon Rubbo.
Il est inhumé dans une tombe collective, au vieux cimetière communal, à Thil.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué soldat des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).
Son nom figure sur le monument commémoratif 1939-1945, à Bréhain-la-Ville.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article244640, notice RUBBO Yvon, Jean par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 6 janvier 2022, dernière modification le 6 janvier 2022.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Service historique de la Défense, SHD, Vincennes, GR 16 P 527138 (nc) et GR 19 P 54/24 page 9.— Arch. Dép. Meurthe-et-Moselle, Recensement Thil, 1936, 6 M 33/520 p. 21.— Mémorial Genweb.— [https://www.fillieres.fr/articles.php?lng=fr&pg=377].
Acte décès demandé

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément