BARBIER Jean, Edouard, Antoine, Gabriel [alias Couac au maquis Surcouf]

Par Jean-Paul Nicolas

Né le 11 janvier 1925 à Issy-les-Moulineaux (Seine), mort au combat le 28 août 1944 à Pont-Audemer (Eure) ; FFI homologué ; résistant membre du maquis Surcouf ; mort pour la France.

Fils de Roger Barbier et de Suzanne Deschamps, Jean Barbier était domicilié 77 boulevard de Montmorency à Paris XVIe arr.
Il a été tué dans les derniers combats contre les retardataires allemands, deux jours après l’entrée des troupes alliées dans la ville de Pont-Audemer (Eure). Sur Mémoire des Hommes, il est considéré comme tué en service commandé.
Il obtint la mention « Mort pour la France » reconnue par jugement du 9 août 1945 par le tribunal civil de première instance de Pont-Audemer.
Jean Barbier qui avait dix neuf ans a été inhumé au carré du maquis Surcouf, cimetière communal de Pont-Audemer parmi 18 maquisards tués du Surcouf.
Sites d’exécutions ou de mémoire :
Pont-Audemer (Eure) : le maquis Surcouf, 6 juin-28 août 1944
Son nom figure au mémorial du maquis Surcouf, à Pont-Audemer et sur le monument commémoratif de la Résistance, à Saint-Étienne-l’Allier (Eure).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article244658, notice BARBIER Jean, Edouard, Antoine, Gabriel [alias Couac au maquis Surcouf] par Jean-Paul Nicolas, version mise en ligne le 4 janvier 2022, dernière modification le 5 janvier 2022.

Par Jean-Paul Nicolas

SOURCES : Service historique de la défense AVCC, Caen, AC 21 P 13625 et SHD, Vincennes, GR16P31987 (nc). — Mémorial Genweb : voir à Eure, Pont-Audemer, maquis Surcouf. — Raymond Ruffin Les Lucioles de ma nuit - Le maquis Surcouf en Normandie à Presses de la Cité 1976.— Mémoire des Hommes.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément