DUMONT Gustave

Par Rolf Dupuy, Philippe Pauchet

Né le 28 septembre 1869. Ouvrier teinturier, militant anarchiste dans la Somme.

Gustave Dumont habitait dans le quartier Saint-Leu à Amiens où il exerçait le métier d’ouvrier teinturier. Il fut plusieurs fois condamné : en août 1888 à dix jours de prison pour outrage à agent, le 9 octobre 1889 à la même peine aggravée de 16 francs d’amende pour la même raison. Le 12 mai 1890 il écopa de 20 jours de prison pour coups et blessures volontaires.

Il se porta candidat aux élections législatives du 20 août 1893 sous l’étiquette « abstentionniste ». D’octobre à novembre 1893, il participa activement à la grève des teinturiers. Son action lui valut, le 26 octobre, une condamnation à trois mois de prison pour coups et blessures et entrave à la liberté du travail.

Le 21 novembre 1893, alors qu’il était détenu à Amiens, son domicile, 15 rue Saint Roch, fut l’objet d’une perquisition. La veille, la cour d’appel de Reims avait confirmé la peine de trois mois de prison à laquelle il avait été condamné pour « entrave à la liberté du travail ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article244679, notice DUMONT Gustave par Rolf Dupuy, Philippe Pauchet, version mise en ligne le 5 janvier 2022, dernière modification le 16 janvier 2022.

Par Rolf Dupuy, Philippe Pauchet

SOURCES : AD Somme 4M173, 4M1535, 3M555. — Arc. Nat. F7/12507, F7/12508.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément