GRILLAS Gustave

Par Michaël Boudard

Né le 21 septembre 1906 à La Machine (Nièvre), mort en février 1992 à La Machine ; ajusteur aux houillères de La Machine ; maire SFIO de La Machine de 1947 à 1968.

Fils d’un journalier devenu par la suite mineur aux houillères de La Machine (Nièvre), Gustave Grillas entra dès 1921 dans cette entreprise détenue par la famille Schneider et où il était ajusteur. Délégué à la sécurité et à l’hygiène, il fut élu conseiller municipal de cette ville lors d’une élection partielle en mai 1938.
Après la désignation de l’ancien maire Louis Cornesse pour reprendre cette même fonction en octobre 1944, Gustave Grillas fut nommé premier adjoint complémentaire le 29 octobre 1944.
À la suite du scrutin municipal d’octobre 1947, Gustave Grillas devint maire de La Machine et fut candidat sur la liste SFIO lors des élections législatives de juin 1951 : seul Léon Dagain, député sortant, fut élu.
En avril 1955 et mai 1961, il se présenta aux élections pour le Conseil général (canton de Decize), tenu par le communiste Pierre Perronnet : il fut battu à chaque fois.
Lors des élections législatives de 1962, Gustave Grillas fut le suppléant de l’instituteur André Cloix pour la première circonscription de Nevers. Mais, les deux hommes ne furent pas élus.
Il quitta la mairie de La Machine en 1968 mais son activité associative resta importante comme président de l’Harmonie et du club de football de la ville.
Maire honoraire de La Machine, chevalier de l’ordre des Palmes académiques et de l’ordre national du Mérite, il décéda en février 1992. Une rue porte son nom dans sa ville natale.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article244705, notice GRILLAS Gustave par Michaël Boudard, version mise en ligne le 6 janvier 2022, dernière modification le 6 janvier 2022.

Par Michaël Boudard

SOURCES : Arch. Dép. Nièvre : état civil de La Machine ; M 589 : élections municipales de La Machine ; série R (classe 1926) ; 137 W 70 ; 2075 W 4 et 5 : listes des maires et adjoints ; journaux Le Progrès social du Centre et le Journal du Centre.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément